Un an de pieds nus, premier bilan

Pour moi, le plus important est le bien être de mon cheval que ce soit avec ou sans fers.

Lors du débourrage de Don Juan, le travail en extérieur et en carrière ont très vite usé ses pieds qui se sont retrouvés rapidement trop courts. J’ai alors pris la décision de lui mettre 4 fers pour ne pas qu’il soit gêné dans le travail et notamment lors des balades qui étaient très caillouteuses autour du centre équestre où nous étions.

Le 12 mai 2019, j’ai eu un accident de voiture et quelques mois après j’ai compris que je ne pourrais pas monter à cheval pendant un bon moment. Il s’est très rapidement posé la question de l’intérêt de laisser ses fers à Don Juan. De un, financièrement cela m’arrangeait de payer moins et de deux, c’était l’occasion de voir si ses pieds arrivaient à passer le cap du pied nu en prenant le temps.

Vouloir passer au pied nu c’est bien mais il me fallait maintenant trouver une podologue qui serait plus spécialisée pour le suivi qu’un maréchal-ferrant. Aux écuries où nous sommes, Alice une des propriétaires, venait justement de changer de podologue pour son cheval et j’ai donc profité de son rendez-vous pour rencontrer Gwen et lui poser toutes mes questions. Elle a regardé les pieds de Don Juan et m’a donné quelques conseils pour la suite.

Don Juan 08.09.19

Le 7 septembre j’ai donc fait enlever par mon maréchal-ferrant ses 4 fers à Don Juan. Il lui a aussi fait ce jour là un mini parage pour éviter que le pied casse au niveau des vieux clous. Auriane, un peu plus frileuse face a ce changement a juste enlevé les fers des postérieurs de Ninou ce jour là. Elle avait déjà essayé de la passer à 2 fers lorsqu’elle était plus jeune sans succès.

Au départ, autant vous dire que Don Juan a cru à une mauvaise blague quand il a marché dans la cour pleine de cailloux. Ninou, elle, n’a pas du tout eu l’air incommodée par la perte de ses fers arrières.

Ne pouvant pas monter, nous avons fait le plus régulièrement possible des minis balades a pied de 15/20 min sur des sols variés. Gwen nous avait en effet conseillé de sortir le plus possible même sur des temps courts, pour stimuler les pieds. Cette partie a clairement été fondamentale surtout pour Don Juan à ce moment là.

J’ai aussi continué le travail en liberté et j’ai été choquée par le changement fonctionnel de Don Juan. Il a complètement changé sa façon de poser ses pieds et de prendre ses appuis. Au trot, lors de la phase de levée d’un antérieur il s’est mis à le tendre vraiment jusqu’au boulet avant de le poser, comme lors des allongements. Ces allures sont devenues encore plus aériennes et face à ce constat, j’ai bien dû accepter qu’il était plus à l’aise sans fers. Parce que oui, j’étais un peu dubitative avant de passer aux pieds nus.

Auriane s’est aussi lancée et a enlevé les fers de Ninou le 11 novembre. Sans ses 4 fers, elle aussi a moyennement apprécié la cour des écuries.

Nous voilà donc tous les 4 partis dans cette aventure.

Nous avons pu repartir en balade à cheval tous ensemble en janvier, après 4 mois sans fer pour Don Juan et 2 pour Ninou. Je ne pouvais monter qu’au pas une heure par semaine pour raisons médicales donc les chevaux ont eu le temps petit à petit de s’habituer à leurs nouvelles sensations. On ne va pas se mentir, on a frôlé à certains moments le record du monde du pas le plus lent.

Le plus difficile monté a été pour Ninou en descente car elle a mis un peu de temps avant de trouver comment marcher pied nu. Cela peut sembler fou mais les chevaux n’ont pas du tout le même posé du pied lorsqu’ils ont ou non des fers.

Les premiers changements dans la morphologie du pied sont venus assez rapidement. L’épaississement de la paroi extérieure a été le changement le plus visuel. Ninou et Don Juan sont aussi devenus de plus en plus à l’aise en extérieur.

Nous avons eu la chance aussi d’être suivi par une super podologue qui les voit toutes les 8 semaines environ. Gwen connaît très bien la morphologie et le fonctionnement d’un pied, elle a ainsi pu nous guider tout au long du processus. Il est très important pour moi d’être suivie par un spécialiste car couper des pieds pour marcher pied nu ou couper des pieds pour ferrer c’est complètement différent.

Tout ça semblait un peu trop facile, il a donc fallu que ça se complique suite au confinement. Les chevaux ont beaucoup mangé à cette période et n’avaient plus aucune activité physique. Don Juan a gonflé à vue d’œil et j’en ai subi les conséquences 1 mois après, début juin, avec au départ juste une très forte sensibilité au niveau des pieds. En balade, j’ai très clairement senti qu’il ne supportait plus aucun cailloux. Tout s’est encore plus dégradé début juillet avec un décollement de la paroi sur un antérieur.

Don Juan 12.07.20

Il est très clair que si à ce moment-là Don Juan avait eu des fers, j’aurais moins senti la sensibilité au niveau de ses pieds. De plus, je n’aurais pas vu le décollement de la paroi qui aurait été caché par le fer. C’est donc pour moi un énorme avantage du pied nu de pouvoir voir et ressentir tous les changements au niveau des pieds et de pouvoir ainsi déceler des problèmes de santé.

Ninou a elle aussi commencé à avoir les pieds inflammés et donc à être gênée au niveau de la sensibilité. Elle avait déjà dans le passé eu des épisodes avec de fortes prises de poids nécessitant la mise en place d’un panier Green Guard. Cependant comme à ce moment-là elle était ferrée, Auriane n’avait pas pu voir de réel impact sur les pieds mais cela ne signifie pas qu’il n’y en avait pas.

Depuis mi juillet, Don Juan et Ninou vivent tous les deux au pré avec des paniers Green Guard pour stopper la prise de poids et tous ce qui va avec mais ça c’est une autre aventure dont nous vous parlerons plus tard.

A cette période, leurs pieds n’étaient franchement pas extraordinaires : pieds cassants, ligne blanche friable, début de décollement de paroi… Les balades étaient redevenues un peu lentes et Don Juan ne supportait plus aucun cailloux.

Don Juan 01.08.20

Fin août, Ninou et Don Juan ont changé de pré pour pouvoir être avec Hirondelle la nouvelle jument d’Auriane. Ce changement a été une vraie bénédiction pour nous car il n’y avait plus ni glands ni châtaignes dans leur nouveau pré. Nous avons pu très rapidement enlever les paniers Green Guard et les pieds se sont nettement améliorés aussi. Les balades sont redevenues agréables pour tout le monde et depuis les pieds sont de mieux en mieux.

Don Juan 05.10.20

Hirondelle qui est arrivée pieds nus aux écuries commence quant à elle tout doucement le travail monté en extérieur et donc pour l’instant ses pieds sont en train de s’adapter aux nouveaux sols. Elle a eu fin septembre son premier parage par Gwen. C’est le début de l’aventure pieds nus pour elle.

Hirondelle 01.09.20

Après un an de pieds nus nous sommes clairement très satisfaites de ce changement. Oui ça n’a pas été facile tous les jours mais cela nous a permis d’appréhender différemment les besoins et la locomotion de nos chevaux. Si nous avions gardé nos fers nous n’aurions certainement pas vu autant tous les problèmes mais cela ne veut pas dire qu’ils n’auraient pas existés. Nous avons aussi la chance de pouvoir adapter notre travail monté et à pied à nos chevaux et de pouvoir prendre le temps en fonction de leurs pieds. Ce point peut être très limitant pour des cavaliers qui ont des objectifs sportifs dans un temps précis. Il en ressort aussi un très grand changement positif dans le fonctionnement de leurs allures, surtout pour Don Juan.

Alors si vous hésitez à vous lancer voilà pour moi les points essentiels : avoir un bon podologue pour vous accompagner, avoir du temps pour solliciter régulièrement les pieds sur des temps courts et avoir du temps pour adapter votre travail en fonction des ressenti de votre cheval. Passer au pied nu c’est un investissement en temps mais ça en vaut clairement la peine, à vous de voir si vous êtes prêt !!!

Leila

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :